Accueil > Actualités > Les animaux quittent le jardin pédagogique

Les animaux quittent le jardin pédagogique

samedi 10 novembre 2018, par Mairie


Ils ont accompli leur tâche au-delà des espérances et ont bien mérité des vacances d’hiver : les animaux installés dans le futur jardin pédagogique par l’association EcoPaturliens depuis le 5 septembre sont retournés dans leur ferme de Villotran mercredi 7 novembre 2018.

Pendant deux mois, Esydene l’ânesse et cinq chèvres ont désherbé avec une impressionnante efficacité les 2 000 m² du terrain situé à proximité de la mairie, le long des deux places.


Les broussailles de 3 m de hauteur ont disparu pour ne plus laisser qu’un terrain parfaitement utilisable.

Le 20 octobre, c’est Tirelire, la cochonne, qui les avait rejointes sur le site afin de gratifier la parcelle d’un fumier de nature à favoriser le jardin partagé que les conseillers municipaux de la majorité souhaitent maintenant réaliser avec les habitants.

Au moment du départ, les enfants du centre de loisirs et des membres de Détente et Amitié ont d’abord aidé Jojo à rassembler tout son matériel.

La « niche » de Tirelire et les barrières de son enclos ont été placées sur une remorque.

Puis, les jeunes ont ramassé quelques détritus qui traînaient ça et là.

Enfin est venu le moment de placer les animaux dans le fourgon. Les chèvres ne sont pas fait prier pour grimper dedans.

Les enfants sont ensuite allés chercher les deux oies qui avaient fait le bonheur des écoliers durant deux mois.

Jojo en a profité pour donner aux enfants une leçon sur les caractéristiques des oies.

C’était le moment du départ pour Tirelire, mais la truie ne l’entendait pas de cette oreille et il a fallu que Jojo utilise la technique de "la brouette" pour la diriger vers le véhicule dans lequel elle ne voulait pas monter.

Une fois calmée dans le fourgon, Tirelire a reçu les dernières caresses des enfants.

La placide Eysdene était la dernière à devoir abandonner le jardin pédagogique.

Mais alors qu’elle se laissait guider jusqu’à l’arrière du fourgon, elle a subitement fait halte pour faire comprendre qu’elle n’avait nullement l’intention de quitter Angy.

Les participants ont employé diverses techniques pour tenter de l’amadouer, commençant par la tirer avec une corde. Sans succès.

Ils ont ensuite choisi une méthode plus musclée en la poussant. Sans réussite.

Enfin, Marie-Chantal Noury, le maire, a essayé de l’attirer avec du pain. En vain. Il aura fallu une demi-heure pour que d’elle-même Esydene se décide à rejoindre ses acolytes.
Place est maintenant faite aux habitants qui souhaiteront participer à l’élaboration d’un jardin partagé. Pour leur part, les élus ont prévu d’installer des bancs et des jeux pour enfants afin de faire de cet endroit un lieu convivial et de détente.

Partager