Accueil > Actualités > Un marché du terroir chaque mois

Un marché du terroir chaque mois

samedi 8 juin 2019, par Mairie


Un nouveau rendez-vous se met en place à Angy au service des habitants, des producteurs du secteur et de l’économie locale : un marché du terroir va se tenir une fois par mois dès le vendredi 21 juin 2019. C’est le projet révélé à la presse mardi 21 mai dans la salle du conseil de la mairie d’Angy.

Ces derniers mois, le « Collectif pour la promotion et le développement de circuits courts dans la région de Mouy » emmené par Philippe Mauger a constitué un dossier pour lancer et pérenniser un marché du terroir dans la vallée du Thérain. « C’est un projet de territoire », explique Philippe Mauger. Après avoir proposé son initiative à Bury puis Mouy, c’est auprès du maire d’Angy, Marie-Chantal Noury, que le collectif a trouvé l’écoute qu’il recherchait. « Nous avons pu nous rencontrer rapidement avec les élus d’Angy et nous accorder sur la concrétisation de cette idée grâce à des personnes prêtes à s’impliquer », se félicite Philippe Mauger.

Mardi 21 mai, une réunion a d’abord permis à une dizaine de producteurs, des membres du collectif, le maire et les deux adjoints d’Angy, de préciser le fonctionnement de ce marché dédié à l’agriculture raisonnée ou bio. Puis les organisateurs ont répondu aux questions de la presse locale. « Le collectif s’est interrogé sur la façon de redynamiser le commerce local au regard de la fermeture de boutiques et vu le déclin du marché de Mouy, et nous avons songé à un marché du terroir », a expliqué Philippe Mauger.

Aussi, sur une cinquantaine de mètres de stands disposés place de la Mairie, chaque troisième vendredi du mois de 16 heures à 19 heures, 15 à 20 exposants proposeront une riche palette de produits : confitures, escargots, produits laitiers, lentilles, volailles, fromages de chèvre, viande salers, vins, fruits et légumes, miel, cresson, etc. « Hormis le viticulteur de Gaillac (Tarn), tous les exposants sont de l’Oise », a précisé Philippe Mauger. Le fonctionnement sera conjointement assuré par la municipalité et le collectif qui envisagent de programmer des animations au cœur des stands. Jeudi 23 mai, lors de la séance du conseil municipal, Marie-Chantal Noury a proposé aux élus d’autoriser la gratuité des emplacements aux exposants pour la première année avant d’en tirer un bilan et d’envisager alors un droit de place si ce rendez-vous mensuel devient pérenne, ce qui a été adopté.

Partager